Connexion
x
ou
 Use Facebook account  Use LinkedIn account
S'inscrire
x

ou
 Use Facebook account  Use LinkedIn account
    AGENCE NATIONAL D'APPUI AU DEVELOPPEMENT FORESTIER
    AGENCE NATIONAL D'APPUI AU DEVELOPPEMENT FORESTIER
    AGENCE NATIONAL D'APPUI AU DEVELOPPEMENT FORESTIER 0 5 0

    Moyenne de 0 Classements

    Votre Note

    Soyez le premier à commenter

    en face de RINGO, Yaounde

    T 237 22 21 03 93
    M 22 21 53 50

    Type: Ministere

    Vous êtes le Proprietaire ?

    Revendiquez-la
    • Détails sur l'entreprise
    • Carte
    • Galerie

    Le renouvellement de la ressource forestière a toujours constitué une priorité des pouvoirs publics au Cameroun. On note que les premières plantations forestières ont été installées en 1930. C’était des essais d’adaptions et plus tard des essais de provenance.

    Ce souci de reconstituer la forêt a été conforté par les dispositions de la loi N° 94/01 du 20 janvier 1994, portant  régime des forêts de la Faune et de la Pêche dont les principales opérations sont axées sur l’aménagement forestier et le reboisement. Par ailleurs, la nouvelle politique de 1995, place la régénération forestière et le reboisement au centre de la stratégie visant la valorisation des ressources forestières.

    Cet intérêt transparait dans les aspects institutionnels au regard des différents documents de planification stratégique (PNR, PSFE, DRP, DSCE), qui installent le renouvellement de la ressource en bonne place.

    L’évolution des structures dans ce secteur d’activités constitue aussi une preuve affichée de la volonté politique,  ainsi on citerait :

     A partir de 1974 à 1982 : Le Fonds National Forestier et Piscicole (FNFP)

    De 1980 à 1982 : l’Office de Régénérations des Forets (ONAREF) et le Centre National de Développement des Forêts (CENADEFOR) ;

    Depuis juin 2002 : l’Agence Nationale d’Appui au Développement Forestier (ANAFOR)

             Les trois premières structures citées à savoir le FNFP, L’ONAREF, L’ONADEF,  avaient  pour mission principale de réaliser les activités de régénération pour le compte de l’État. Au terme de la revue intentionnelle du secteur forestier des années 2000, l’État s’est désengagé des fonctions de productions et commercialisation pour se recentrer  sur les missions régaliennes. L’ANAFOR, qui est née de la restructuration de l’ONADEF, engagée dans ladite revue institutionnelle,  s’est plutôt vue confier la mission d’appui au reboisement parce qu’entre temps les activités de reboisement ont été transférées aux privés et aux communautés.

    L'Emplacement de l'entreprise n'a pas été défini

    Pack de visibilité

    Suivez-nous